Nous sommes actuellement le 20 Sep 2018, 08:21


Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 21 Juin 2014, 16:57 
Promeneur
Promeneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mars 2014, 17:17
Message(s) : 11
Localisation : Saint Hippolyte, Qc
NOM: TADDEI
Prénom: Xavier
Bonjour à tous,

Voilà le petit topo d'une aventure de 3 jours dans l'Est Québécois. Plus de 850 km de chemins et 400 km aller retour depuis la maison, soit un total de près de 1300 km.
Le tracé m'a été donné par des potes motards qui ont fait cette boucle en moto.

Le point de rendez-vous est fixé à Cantley au dessus de Gatineau dans l'Outaouais. Je retrouve Yves, un ami avec un VW Synchro vers 8h00, salutations et on prend le départ immédiatement sans trainer, car aujourd'hui sera une grosse journée. Nous prennons les chemins de gravelles au Nord de Cantley, mais après 1/4 d'heure, un arbre cassé par le mauvais temps nous barre le passage. Perception de la tronçonneuse Husqvarna, et 5 mn après, l'arbre n'est plus qu'un mauvais souvenir. Nous poursuivons notre chemin sous la pluie en direction du barrage Paugan Dam. Les chemins sont beaux et verdoyants, on se croirait un peu en Normandie ou en Grande Bretagne.

Yves a bien la trace sur sa tablette, mais par contre il n'arrive plus à avoir le fond cartographique. C'est don moi qui passe devant pour ouvrir le chemin. D'un coup, comme par magie, il retrouve son fond topo, c'est donc lui qui va passer devant pour un bout. En fait tout le chemin se fera ainsi, tantôt se sera Yves qui ouvre, tantôt se sera moi.

Arrivé Beaudoin, nous prennons à droite un chemin qui doit nous ammener à Dumont. Après 1/2 heure sur ce chemin, peu après le Lac Marlène, il y a un pont barré. Comme il y a sur place des gars du coin avec leurs quads, on leur demande si on peut passer par là. Ils nous répondent que le pont barré ne poserait pas de problèmes avec nos 4x4, par contre plus loin, il y a un petit pont, où leurs 4 roues passent tout juste, donc pour rejoindre Dumont, ils nous conseillent de faire demi tour et de prendre le chemin à Otter Lake. C'est donc ce que l'on va faire. Et c'est repartit pour la suite du voyage sous la pluie qui cesse par moment, et qui nous rattrape à d'autres. Dommage que le beau temps ne soit pas avec nous. Ce détour va nous rallonger pas mal notre journée.

Peu avant Dumont, il est 12h30, nous décidons de faire une petite pose casse croute en vitesse près d'un lac, car on est pas en avance sur notre parcours. Nos chiens vont enfin pouvoir se dégourdir un peu les pattes. Nous reprenons notre périple en direction de la Forêt de L'Aigle, puis de la Zec Pontiac. La pluie a enfin cessé, et les chemins sont magnifiques. Dans la zec, nous voyons une très belle tortue sur le bord du chemin. Elle est très colorée avec du jaune, du rouge... Petite séance photo, et nous reprenons notre voyage, tantôt par des chemins sablonneux, tantôt sur des chemins plus accidentés.

Sur une partie sablonneuse assez roulante, une très grosse tortue se trouve au milieu du chemin. Elle est énorme. En raison du mauvais temps de ces derniers jours, on aura souvent l'occasion de se laver les roues dans les trous d'eau. Puis vers 16h40, avant le Camp Buché, c'est l'arrêt pour notre 1ère grosse surprise. Le chemin est beau et passe entre deux swamp. Or l'eau a vraiment débordé et recouvre complètement le chemin sur plusieurs centaines de mètres. On n'arrive pas à voir si le chemin débouche ou non, et surtout, on ne voit pas le fond. Le chemin est-il toujours là ????? Après concertation, Yves qui est en short, décide d'aller sonder à pied la profondeur, et par la même occasion voir si le chemin est solide sous l'eau. Il fait un aller retour, et il a de l'eau au dessus des genoux, et à son retour, il confirme que le chemin est bien là , et que c'est solide. Bon on y va, je met le G sur les courtes, et je le laisse aller tranquillement. Je vois une petite vague qui se forme devant mon capot, et le G suit cette vague. Une chance que ça passe, car cela fait plus de 3 heures que l'on est partit de notre pose casse croute. Ce n'est pas tant le kilométrage qui est important, mais il faut dire que les chemins ne nous permettent pas de rouler vite.

Par contre ensuite, les chemins sablonneux deviennent plus larges et beaucoup plus roulant. Nos périple continu jusqu'un peu avant la Pourvoirie du Camp Brûlé sur le chemin N°20. Il commence à se faire tard, nous cherchons un coin pour passer la soirée et la nuit, et Yves repère un magnifique spot sablonneux au bord d'un magnifique lac. Le coin est splendide, nous allons donc y monter notre camp vers 19h15, après avoir effectué près de 400 km sur les chemins.

C'est sûr que notre demi tour, puis le détour par Otter Lake nous ont fait perdre un temps précieux, mais quoi qu'il en soit, cette journée est tout de même très longue, surtout qu'il était hors de question de rouler le pied dans la panne tout le long. De toute façon, certains chemins ne le permettent pas.

Au bivouac, Yves nous invite, et c'est lui qui se transforme en Chef Cuisinier pour préparer une excellente fondue au fromage. Le temps s'est remis au beau. Demain soir, ce sera à nous d'inviter Yves pour le repas, du moins c'est ce qui était prévu, vous verrez par la suite.

Après une bonne nuit de sommeil réparateur, le Samedi matin, nous reprenons notre périple en direction de Swisha. Après une heure de route, ma jauge de fuel me fait des tours et tombe d'un coup à zéro. Je ne sais plus combien il me reste dans mon réservoir, du coup, par sécurité et pour être certain, je décide de faire un arrêt pour mettre une de mes jerricans de secours, afin d'être certain d'arriver à Rapides des Johachims où je pourrais refaire le plein. Normalement j'aurais pû y arriver sans ce complément de diesel, mais je n'aime pas être dans le doute dans les chemins.

Chemin faisant dans la Zec de Rapides des Johachims, un panneau nous indique qu'un pont est barré à 3 km. Pas cool, car j'ai vraiment prévu de fueler dans le village, et si on doit faire demi tour, on risque d'être short en gas oïl. Si ça ne passe pas, on est à au moins 400 km de la première pompe. Bon, on va vérifier sur place. Le pont est toujours là, et il est très solide. Aucun doute, ni crainte à avoir, on le traverse pour rejoindre plus bas le poste d'accueil de la Zec, où nous nous acquitterons de notre passage. Lors de cette descente, nous aurons souvent l'occasion de voir l'ouvrage que font les castors. Les passages dans l'eau ne manquent pas, mais ils sont assez petits.

Arrivé au poste d'accueil de la Zec, nous nous enregistrons et nous prévenons que l'on sort de la zec pour aller mettre du carburant au village, et que ensuite on va re-rentrer pour ensuite rejoindre la Zec St Patrice. L'employée, très gentille, nous dit qu'à notre retour, un simple coup de klaxon suffira pour prévenir de notre passage. Bon le plein est fait et j'ai recomplété mon jerrycan que j'avais vidé.

Dans la Zec de Rapides des Johachims, nous prennons un tout petit chemin sur la droite, qui nous mènera vers celle de St Patrice. Mais là, on va vite s'apercevoir qu'il ne faudra pas être pressé. Bon, de grosses branches nous barrent le passage. Arrêt obligatoire, car ça ne passe pas, et là on prend la scie à main. Quelques minutes plus tard, on repart. 200 mètres plus loin, de nouveau arrêt pour reprendre la scie qui est dans le coffre. On fait le passage et on repart.

Quelques centaines de mètres plus loin, même chose. Bon, là maintenant, je vais garder la scie à main à l'avant du Mercedes. Et cela continue ainsi jusqu'au moment où c'est un arbre qui nous barre le passage. Le tronc est gros, donc cette fois ci se sera au tour de la tronçonneuse de reprendre du service. Cela fait 1 heure que l'on s'est engagé sur le chemin, et on a parcouru seulement 13 km. On range l'Husqvana 55, et quelques instant plus tard, il va falloir la ressortir. Bon cette fois ci, je ne la range plus sur le toit du G, c'est Yves qui va la garder dans son synchro. Bref, au bout de 2 heures, nous avons parcourus 32 km. On aura pas battu nos records de vitesses dans les chemins.

Nous continuons notre progression en direction de Sheen. Cette fois les branches et les arbres nous laisseront un peu tranquille, mais le chemin n'est pas très rapide. On se trouve sur une track de motoneige, et nous commençons à chercher une place pour camper, car ce chemin nous a fait vraiment perdre beaucoup de temps, et là il est encore une fois presque 19 h00. Le temps est vraiment maussade avec quelques averses par ci par là, et on a vraiment hâte de se poser pour monter le camp et se restaurer, car on commence à avoir vraiment faim. On trouve un petit sop sur le côté d'un ancien chemin, c'est pas le top, mais se sera parfait pour finir la soirée. Du moins, ça c'est ce que l'on croyait.

Dans la minute qui a suivit notre arrêt, je n'avais JAMAIS vu autant de maringouins au mm². C'est une horreur. Le temps d'ouvrir et de fermer un porte du G, il y en a une cinquantaine qui sont rentrés dedans. On est même obligé de mettre du produit sur la chienne. Je monte l'abris base Queshua en vitesse, et bien sûr il est hors de question de faire à manger dehors. On avait prévu d'inviter Yves avec des Steacks et des pattes, mais il nous sera impossible de cuisiner à l'extérieur. Du coup, on ira manger les Spaghettis dans le Synchro de Yves.

Au petit matin, je pensais qu'au réveil on serait un peu tranquille, ben là je me foutais le doigts dans l'œil comme on dit. C'est encore pire que la veille au soir. Il n'est même pas question de se faire chauffer un café. Je plie ma tente en hâte, en fait je n'avais jamais fait aussi vite pour plier le camp. Même pas le temps de ranger le tout dans le cargo du Mercedes, j'ai tout jeté en vrac à l'intérieur, et nous prenons la route pour trouver un coin plus tranquille pour se faire un petit déjeuner.

Nous prendrons donc notre café plus loin, mais on ne trainera pas, car les bibites se sont donnés le mot, et elles commencent à arriver. Là ça commence à me gonfler, mais quelque chose de bien............

Chemin faisant, nous voyons une très jolie rivière sur le bord du chemin, avec sur l'autre rive, un groupe qui campe là avec leur canoe. Comme il y a de la place sur le bord pour se garer, on stoppe, et on décide de voir s'il est possible d'accéder au bord de l'eau. Nous trouvons un passage qui nous mène sur une petite plage. C'est magnifique et parfait. Si on avait su, on serait venu là pour camper hier au soir. On en profite pour se décrasser un peu, et Yves plonge dans l'eau de cette très belle rivière.

Après cette agréable pause, le chemin nous porte sur une trail à motoneige puis rejoint un très beau chemin qui nous mènera à Rochon, près de Fort Coulonge. Arrivé à Fort Couloge, nous faisons un arrêt au pont couvert Marchand qui est fermé. c'est le plus long pont couvert au Québec, il date de 1898.

Yves contacte un ami à lui qui est dans le secteur et qui nous avait dit de passer le voir. Nous prenons donc les renseignements pour arriver chez lui, et nous y allons. Christian et son épouse, nous réserve un accueil des plus chaleureux. Des gens extraordinaires et fort sympathiques. Il nous invitent à manger avec eux, mais nous ne pouvons pas trop trainer car il reste du chemin à faire, et je dois rentrer assez tôt car j'ai du monde qui arrive de France à la maison. Donc après diner, nous reprenons les chemins à Fort Coulonge, en direction de Cantley pour finir la boucle.

Les chemins sont très beau, les paysages toujours aussi magnifiques, mais on a plus le temps de trainer, car on a pris pas mal de retard. Une fois arrivé à la jonction de la route 105, Yves fait un arrêt car il a un problème avec son synchro.

Il décide donc, de ne plus continuer sur les chemins, mais de rentrer à Gatineau par la route qui se trouve à une cinquantaine de km de là. Au moins s'il y a un problème et qu'il doit se faire remorquer, il sera sur la grande route. De notre côté, on rejoint donc Cantley par les chemins, et nous reprenons la 50 en direction de la maison. J'avais prévu d'être de retour vers 16h00 à Saint Hippolyte, et finalement, on arrivera à St jérome vers 19h00. Pour couronner le tout, la route 333 qui monte à St Hippolyte est barrée, il faut faire un détour. Grrrrr........................

Nous arrivons donc à la maison après avoir passé de très très bons moments inoubliables en compagnie de Yves, et après avoir fait cette très belle boucle, même si le beau temps n'était malheureusement pas avec nous. En tout cas, c'est un très beau parcours, mais long, même sur 3 jours Nous avons effectués plus de 850 km de chemins, avec au premier jour, presque 400 km d'effectué. Les chemins en général ne permettent pas de faire de la vitesse. Sur certaines sections, j'ai décidé de rouler en courte pour ne pas à avoir à changer de vitesse sans cesse. Je roulais donc en 5ème courte, et dans les passages plus rapides, je repassais en longues. Ce parcours vous fera donc prendre des sections cahoteuses, des chemins bien roulant, et quelques portions de chemins très roulants, avec des passages dans de beaux trous d'eau. Vu le mauvais temps que l'on a eu, il estr certain que certaines section était grasse, mais avec du beau temps, cela devrait aller nettement mieux.

Pour cette loop, il faut donc prévoir du temps, et des réserves de carburant au cas où. Même si je n'aurais pas eu vraiment besoin de compléter sans mon problème de jauge, il vaut mieux avoir une réserve confortable. En tout cas, ce fut pour nous une très belle aventure.

Voici les photos : https://plus.google.com/photos/11170200 ... 6JWVu86oCw

Plus tard, je mettrai une vidéo.

A bientôt

Xavier

_________________
ᓴᑳᐃᐧᔨᓂᐤ sakâwiyiniw
Mercedes 300GD


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 22 Juin 2014, 05:08 
Promeneur
Promeneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mars 2014, 17:17
Message(s) : 11
Localisation : Saint Hippolyte, Qc
NOM: TADDEI
Prénom: Xavier
Voilà, je viens de mettre en ligne, une vidéo de cette aventure : http://www.dailymotion.com/video/x1zzkl ... -2014_auto

Bonne soirée à tous

Xavier

_________________
ᓴᑳᐃᐧᔨᓂᐤ sakâwiyiniw
Mercedes 300GD


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 22 Juin 2014, 08:06 
Touriste
Touriste

Inscription : 13 Mars 2014, 20:08
Message(s) : 21
NOM: SPEYSER
Prénom: Damien
Bonjour xavier,

Merci pour ces belles photos, vidéo et ton exposé trés complet ca donne vraiment envie :roll: Mais que d'eau :!: bon pour le ricard.
Dommage que la destination est trop lointaine.
Déja lu un reportage sur mondi.. 4x4,c'est la que j'ai déja vu le G??
Amicalement
Damien


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 22 Juin 2014, 15:58 
Promeneur
Promeneur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mars 2014, 17:17
Message(s) : 11
Localisation : Saint Hippolyte, Qc
NOM: TADDEI
Prénom: Xavier
Bonjour Damien,

Merci pour tes commentaires.
Effectivement, c'est bien dans Mond..4x4 que tu as vu mon G. J'écris régulièrement des articles pour cette revue.

A bientôt

Xavier

_________________
ᓴᑳᐃᐧᔨᓂᐤ sakâwiyiniw
Mercedes 300GD


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ]  Modérateurs : calmettejo, Francette

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Theme created StylerBB.net
Traduit en français par Maël Soucaze.
pouet